salad

Taboulé aux asperges et petits pois

Asparagus and peas tabouleh

A wonderful tabouleh which basically has become the roasted squash salad for spring. Believe me, I have been eating eat all week as I made 6 servings and D is out of town! I’d recommend you make it with thin asparagus and if you do not have walnuts, I believe that pine nuts or almonds could also be very nice. It is, once again, from the fabulous 101 Cookbooks and you can find the original here.

Une mauvaise photo vaut-elle mieux que pas de photo?

Ça y est: autant la salade de riz sauvage et de courge était LA recette pour les lunchs de l’automne, celle-ci est définitivement celle du printemps (remarquez, je dis ça alors que j’entame la 2e des 6 portions que je me suis préparées hier soir… je tends à en faire trop, on verra ce que j’en dirai dans 3 jours!)

Tiré – oui, encore! – de 101 Cookbooks, c’est un lunch rafraîchissant mais bien nourrissant qui contient des ingrédients faciles à trouver et pas trop chers. De plus, mis à part la préparation de la semoule et des oeufs, ce qui peut être fait à l’avance, la préparation est plutôt rapide.

Bref, allez-y, ça vaut la peine et ça fera parler tous vos invités pour votre prochain potluck (on est en récession après tout)!

L’originale est ici.

1 tasse (250ml) de semoule moyenne
1 bouquet d’asperges (environ une douzaine) coupées en morceaux de 2 cm
1 tasse (250ml) de pois frais ou congelés

1 gousse d’ail, émincée au maximum avec 1-2 pincées de gros sel afin d’en faire une pâte (allez, c’est délicieux et pas si difficile que ça!)
1 citron – jus seulement
1/3 de tasse (un peu moins de 100 ml) d’huile d’olive

1 bouquet de ciboulette émincée
1 tasse (250ml) de noix de grenoble en morceaux, grillées
2 oeufs cuits dur, en cubes

Faire bouillir de l’eau dans un chaudron de taille moyenne. Quand l’eau bout, en verser 250ml sur la semoule, couvrir et laisser reposer pendant une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer la vinaigrette: mélanger la pâte d’ail, l’huile d’olive et le jus de citron.

Lorsque la semoule est prête, ramener le reste de l’eau é ébullition et y blanchir rapidement les asperges et les pois, 30 secondes à peine. Bien essorer et, dans un saladier, mélanger à la semoule.

Ajouter les légumes, la ciboulette, les noix de grenoble et les oeufs, bien mélanger, saler au goût et laisser refroidir avant d’emballer pour le repas du midi. Et voilà.

Donne 4 portions.

Advertisements

Salade de fenouil, jambon cru et pomme grenade

Fennel, prosciutto and pomegranate salad – From the last Bon Appetit magazine I bought, this is the perfect Sunday night recipe when you still want to have something nice but crave a light meal. The original recipe is here but Deb at Smitten Kitchen also covered it and took some beautiful pictures.

Jusqu’à tout récemment, même en Angleterre, j’achetais mon Bon Appétit à tous les mois. C’est un magazine de cuisine américain auquel mon beau-père m’avait abonnée quand nous habitions à New York. Sceptique au départ, j’y suis devenue complètement accro avant de me tourner de plus en plus vers le merveilleux delicious, un équivalent anglais qui me manquera chèrement à notre retour.

Un des derniers numéros achetés au Borders d’Islington est celui de novembre 2008 où j’ai trouvé cette merveilleuse salade, parfaite pour terminer un week-end trop bien rempli – ceux qui me suivent sur Twitter savent de quoi je parle.

Le jambon cru y amène une profondeur digne d’un repas du dimanche soir alors que les graines de pomme grenade la rendent presque pétillante. Une salade qu’on devrait faire beaucoup plus souvent!

L’originale est ici mais les meilleurs photos sont chez Deb.

4 portions

2 tasses (500ml) de fenouil, trannché finement (environ 2 bulbes)
3 c table d’huile d’olive extra-vierge, séparées
1/4 c thé de sel de mer
6 tasses – environ 400 g – de roquette
1 tasse d’onions verts émincés
1/4 tasse de feuilles de menthe émincées (une grosse pincée)
1 1/4 c table de vinaigre balsamique
2-3 onces (70 g) de jambon cru coupé en lanières
graines d’une demie pomme grenade (1/2 tasse)

Dans un grand bol, bien enrober le fenouil d’une cuillère à table d’huile d’olive. Saupoudrer du sel de mer.

Mélanger la roquette, les onions verts, le vinaigre et les 2 cuillères à table d’huile d’olive restantes dans un saladier. Saler et poivrer au goût.

Diviser le mélange de roquette entre quatre grandes assiettes. Recouvrir du fenouil puis du jambon cru et des graines de pomme grenade.

Salade de riz sauvage et courge grillée, piments forts et sauge

Spicy wild rice, butternut squash and sage salad
This is the perfect fall lunch salad. It was inspired by a sidedish recipe found in Olive’s March 2008 edition; I simply added wild rice (Carmargue rice but any dark rice will do). You can find the original here.
Inspirée d’une recette de plat d’accompagnement publiée dans le Olive du moi de mars dernier, cette salade est devenu un must des lunchs d’automne – je ne blague pas, j’en ai mangé à tous les jours la semaine dernière! Je crois bine la refaire la semaine prochaine…

Ingrédients pour 4 portions:

1 courge musquée de taille moyenne
miettes de pain (environ 1/4 de tasse)
2 c. table d’huile d’olive
2 gousses d’ail
1 petit piment fort, émincé
1 petit bouquet de sauge fraîche, feuilles seulement
3 c. table de parmesan râpé
1 tasse de riz de Camargue ou de riz sauvage

Préchauffer le four à 200 C/425 F.

Peler la courge et la trancher en cubes de 2-3 cm. Placer dans un plat de cuisson de façon à ce que les cubes se touchent le moins possible.

Mélanger les miettes de pain avec l’huile et bien assaisonner.

Saupoudrer la courge avec l’ail, le piment et la sauge. Couvrir avec les 2 cuillères à table d’huile d’olive, assaisonner et saupoudrer avec les miettes de pain et le fromage.

Enfourner et cuire de 35 à 40 minutes, jusqu’à ce que les courges soient tendres et dorées.

Pendant ce temps, cuire le riz en suivant les instruction du fabricant.

Quand les courges sont prêtes, laissez-les refroidir une dizaine de minutes avant de les mélanger avec le riz. Assaisonner au goût.

Salade panzanella estivale

Summer Panzanella Salad
They call it Spring, I call it Summer
. Mostly because after eyeing it every so often for over 1 year, summer is when I finally made it but also because I used the tiny asparagus that are more easily found in my London supermarket in summer rather than in the spring. In England in spring, you have all those huge fresh asparagus that I would rather eat alone with a lemony sauce than mixed in with any kind of salad or pasta.

The original is from the alway beautiful Smitten Kitchen and if you’re really into the panzanella thing (or in theme nights), you may want to take a look at this panzanella strawberry dessert on 101 Cookbooks. Next on my radar: the winter version!
Il fallait bien que je sois en Floride, en vacances, pour me remettre à bloguer! C’est qu’il y a quelques chose dans l’air en ce mois d’août mouillé (merci Fay!) qui me donne une de ces envies de panzanella…

La panzanella est une recette de salade à base de pain. C’est typique “italien-rustique-bon marché” et l’idée est d’utiliser ses restes. Dans ce cas-ci, c’est sûr que les asperges ne sont pas toujours données mais pour le reste, ça fait une excellente salade sophistiquée pour pas cher!

C’est une recette que j’avais prise en note il y a plus d’un an, me disant qu’un jour, je la ferai. Ce jour est venu avec la semaine de canicule qu’on a eue à Londres début août (on s’entend, canicule: 25 degrés). Avec D en voyage d’affaires pour la semaine en plus, je me suis gâtée avec cette recette qui l’avait fait rechigner à chaque fois ou j’avais tenté de la sortir (“Si j’ai envie de manger une salade, ça n’est pas pour me bourrer de pain”…ralàlà!). Je dois admettre que les poireaux sont un peu déconcertants, surtout quand on les tranche à la fin et qu’ils sont tous gluants, mais croyez moi, c’est parfait avec les croûtons!

C’est frais, c’est croquant et plein de saveur et les croûtons y donnent un côté bien remplissant et indulgent que les salades n’ont pas toujours. Bref, c’est tout ce qu’il me faudrait pour survivre au soleil et à l’humidité de la Floride.

Aujourd’hui cependant, la mère de D nous fait du pulled pork (aucune idée ce que c’est en français!) pour souper à la place… non mais c’est pour ça qu’on est ici: manger ce qu’on ne mange jamais à Londres!

Devinez qu’est-ce qu’on mange dès notre retour?

La recette est tirée encore une fois du magnifique blogue Smitten Kitchen qui, je crois, l’avais prise dans le New York Times. Ça vaut la peine d’aller voir juste pour ses photos.

Croûtons:
1/4 t huile olive
2 gousses d’ail émincées
6 tasses de pain de la veille, coupé en cubes (avec ou snas croûte, au goût)
6 c.table de parmesan frais râpé
Sel et poivre

Vinaigrette:
1/2 onion rouge émincé
2 c. table de vinaigre de vin blanc
jus d’un demi citron
1/4 t. huile olive
1/2 c. thé moutarde de Dijon

Salade:
4 gros poireaux
2 c. thé sel
1 lb. asperges
1 boîte de fèves blanches, rinsées et égouttées (environ 1 tasse, 1 tasse et demie)

Pré-chauffer le four à 400F (200C)

Dans un grand bol, mélanger les cubes de pain avec l’ail, l’huile d’olive, le parmesan, le sel et le poivre. Bien enrober et déposer sur une plaque de cuisson. Cuire au four jusqu’à ce que les croûtons soient dorés mais encore moelleux à l’intérieur, environ 10 à 15 minutes (secouer la tôle 1 ou 2 fois pour retourner les croûtons). Sortir du four et réserver.

Dans un petit bol, mélanger l’onion rouge avec le vinaigre et le jus de citron. Laisser reposer pendant quelques minutes (3-5 minutes) puis ajouter l’huile et la moutarde. Résesrver.

Préparer les poireaux: couper la tête et les racines. Trancher les poireaux sur la longueur en commençant par la tête et en arrêtant à environ 4 centimètres de la base de façon à ce qu’ils restent en un morceau. Bien rinser à l’eau froide (il y a souvent du sable entre les feuilles) et couvrir d’eau froide dans un grand chaudron. Bien saler et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser les poireaux mijoter jusqu’à ce qu’ils soient tendres, de 15 à 20 minutes max.

À l’aide de pinces ou d’une cuillère à trous, transférer les poireaux vers un bol d’eau froide afin de stopper la cuisson. Déposer ensuite sur un linge de cuisine ou sur des essuie-tout afin d’absorber l’eau. Bien essorer.

Parer les asperges (je ne les ai pas pelées mais elles étaient très minces) et les cuire dans le même chaudron que les poireaux – remettre l’eau à ébullition et cuire 2 minutes pour des asperges minces, 4 si elles sont grosses. Rinser les asperges cuites à l’eau et essorer.

Couper les asperges et les poireaux en morceaux de 2 centimètres. Vous aurez besoin d’un couteau bien coupant car les poireaux seront plutôt gluants, mais ça va comme ça.

Danns un saladier, mélanger les asperges, les poireaux, les fèves blanches et les croûtons. Ajouter la vinaigrette, bien mélanger et servir.

Donne 4 portions.

Salade de fenouil, petits pois et gourganes


Fennel, Pea and Broad Bean Salad
A great Sunday lunch, this Gordon Ramsay recipe was on the cover of the latest
Delicious magazine and is what convinced me of buying it this month. I made it with haloumi but the original is with Parma ham and boiled eggs. The fresh dill is a fantastic addition, I can’t wait to go to Stockholm next week and have more! For those wondering, broad beans are called fava beans in the U.S.

Un petit dîner de fin de semaine rapide, cette salade de M. Gordon Ramsay lui-même était sur la couverture du magazine Delicious de juillet. L’originale est avec jambon de Parme et oeufs mollets, moi je suis plutôt allée avec un reste de fromage haloumi que j’ai fait grillé – la pancetta est allée dans une recette de pâtes la veille et les oeufs dans des muffins aux fruits des champs. L’aneth fraîche est un ajoût rafraĉihissant, ça me donne hâte d’aller à Stockholm la semaine prochaine!

L’originale de Ramsay est ici.

Donne 4 portions.

Salade:
2 bulbes de fenouil de taille moyenne
8 tranches de fromage haloumi d’environ 1,5 cm d’épaisseur
250g de petits pois frais ou congelés
250g de gourganes écossées

Vinaigrette:
1 gousse d’ail émincée
1 c. thé de sucre blanc – je susi allée avec une pincée seulement
1 c. thé de jus de citron
1 c. thé de moutarde de Meaux ou de Dijon
3 c. table d’huile d’olive extra-vierge
1 bouquet d’aneth frais, grossièrement haché

Enlever la première couche des bulbes de fenouil et les couper en deux verticalement. Trancher aussi finement que possible et réserver dans un bol d’eau citronnée.

Dans un grand chaudron, faire bouillir de l’eau et y ajouter les gourganes. Blanchir 1 minute puis ajouter les pois. Attendre que l’eau bouille à nouveau, blanchir 3 minutes jusqu’à ce que les gourganes et les pois soient tendres puis égoutter et rinser à l’eau froide.

Bien mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette à la fourchette.

Mélanger les pois, les gourganes, le fenouil et la vinaigrette.

Dans une poêle anti-adhésive, faire griller les tranches de fromage jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées de chaque côté.

Disposer la salade dans quatre assiettes et recouvrir chaque portion de deux tranches de fromage.

Le retour des lentilles – Salade tiède de lentilles vertes, tomates cerises et fromage haloumi grillé

Warm Green Puy Lentils, Cherry Tomatoes and Grilled Haloumi Salad
And they’re back! Those great French green lentils really aren’t used enough in our kitchen but I’ll try to bring them back this summer. Somehow, although I love them, there is always something deep, deep inside of me that fears that last time was a fluke, lentils
cannot be good. But they are. Every time. And they’re healthy, too! This is a great weeknight recipe with enough leftovers for lunch. It was taken out of the May 2008 edition of Olive and you can view the original English version here. There only change I made was to slice the cheese rather than cube it as I prefer it that way and it is easier to cook.

Ça y est! J’ai ressorti mes lentilles vertes du Puys! Je ne sais pas pourquoi je ne cuisine pas plus souvent avec cet ingrédient: c’est santé et c’est tellement bon! On dirait que malgré les nombreux succès, à chaque fois, je doute et ça ajoute donc au délice quand je goûte – c’est tellement bon des lentilles vertes!!!

Bref, voici une belle recette de semaine, encore une fois, qui se recycle bien pour les lunchs. L’originale vient de ce ce cher magazine Olive du mois de mai 2008 et peut être consultée ici. Seul changement: je préfère mon halloumi grillé en tranches en pas en cubes – plus simple à préparer aussi.

Le fromage haloumi est un fromage d’origine libanaise qu’on retrouve assez facilement dans les supermarches et qui a la propriété de ne pas fondre à la chaleur – on peut donc le faire griller. Le Dore-Mi de la maison Alexis de Portneuf au Quebec (ex-fromagerie Cayer) en est une variété locale au Québec.

Donne 4 portions.

250 g (1 petit casseau) de tomates cerises, coupée en 2
1/2 onion rougé en tranches minces
1/2 gousse d’ail pressée – je suis allée avec 1 complète mais le résultat n’est peut-être pas recommandé pour un lunch au travail
jus d’un demi citron
1 c. table d’huile d’olive
150 g de lentilles vertes
250 g de fromage haloumi en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur
coriandre fraîche, au goût

Dans un saladier, mélanger les tomates, l’onion rouge, l’ail, le jus de citron et l’huile d’olive. Réserver.

Faire cuire les lentilles selon le mode d’instruction jusqu’à ce qu’elles commencent à s’attendrir (c’est moi ou je sonne comme Pinard ici?), les égoutter et les ajouter au saladier.

Faire griller les tranches de fromage jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées – directement dans un poêlon antiadhésif, sans ajouter de gras.

Mélanger la coriandre à la salade et servire le fromage par dessus, dans les assiettes.

Manger plus de poisson et plus santé – Salade de saumon aux pois chiches et tomates

The last weekend was quite extravagant and although we kind of biked and walked around in Paris, we mostly ate, and quite well. I don’t know if it was the shock of turning 29 or the result of those 3 steak tartare and all that cheese – actually, it was only 2 steaks… I feel like I ate 10 – but when we came back, I was resolved to ensure that we eat healthier and came back from my weekly shopping trip at Waitrose with bags full of fresh vegetables and fish – ok, and some cheese too.

This is one great weeknight dinner that we made and it was taken from the one Bon Appetit magazine that I physically carried with me across the ocean when we moved here, the May 2007 issue, focusing on healthy fresh Australian cooking. To be honest, I did not use it much at first, busy as I was exploring all matters of blue cheeses, roasts and sausage varieties but one year later, I am quite happy to have it! You can find the recipe here.

Après une fin de semaine de fête des plus surprenantes et, avouon-le, quelque peu extravagante, j’ai décidé que c’était assez et qu’il fallait se prendre en mai. C’est bien beau bien manger et être capable de passer le week-end à Paris et de se taper trois steak tartares en 3 jours – ok, deux, mais le troisième jour, je me sentais comme si ça avait été trois – mais il faut aussi savoir être raisonnable et faire attention à notre santé. Et oui, c’est ce que ça fait, viellir d’un an et se rapprocher de la trentaine!

Bref, je suis allée chez Waitrose lundi et ai décidé de mettre l’accent sur les prosuits frais et les recettes santés pour la semaine. C’est ainsi qu’on a passé la semaine à manger des pois chiches, des beans, des fèves vertes, des asperges, des lentilles, et j’en passe! Mais bon, comme la photo l’indique, ce fût beaucoup mieux que ça sonne et j’ose espérer que c’est le début d’un certain changement d’habitudes – ok, on a quand même mangé des pâtes à la crème et au fromage 2 fois mais quand même!

Voici d’un un des succès de cette semaine, une excellente salade qui fait un superbe souper de semaine, surtout si on la sert tiède. C’est tiré d’un Bon Appétit de l’an dernier, plus précisément du mois de mai 2007; on peut trouver l’originale ici.

Donne 3 portions: 2 pour souper, une pour le lunch

3 c. table d’huile d’olive, séparées
3 filets de saumon d’environ 150g chacun
1 tasse de pois chiches
3/4 de tasse de tomates fraçiches coupées en dés
1/8 de tasse d’olives noires – idéalement niçoises
1 c. table de persil italien
1 c. table de jus d’orange fraîchement pressé
1/2 c. table de jus de citron fraîchement pressé
1/2 c. table de câpres
1 c. thé de zeste de citron
2 c. table de feuilles de basilic frais

Chauffer une cuillere a table d’huile d’olive dans un grand poêlon anti-adhésif. Assaisonner le poisson et le cuire dans la poêle, environ 3 minutes de chaque côté. Retirer du feu et réserver dans une assiette.

Si nécéssaire, faire chauffer le reste de l’huile dans le même poêlon et y ajouter les pois chiches ainsi que tous les autres ingrédients sauf le basilic. Mélanger jusqu’à ce que le tout soit chaud, assaisonner puis répartir entre 3 assiettes. Défaire le saumon en morceaux et répartir également sur les pois chiches. Garnier de basilic et servir.

Salade de fenouil aux agrumes et graines de pomme grenade

The Mother of All Shaved Fennel Salads – Blood Oranges and Pomegranate Seeds
There has been quite a lot of blogging going on about shaved fennel salads in the past year. Although they often look a bit bland – see picture! – they are an incredibly tasty and refreshing option for a light meal or appetizer. Moreover, fennel is cheap in the winter time and recipes like this Batali original or this simpler, faster variation are a great change to the usual winter vegetables – and a great way to include more fruits in your diet which, for me, is always a challenge.

You can find many easier variations on this but for special occasions, I always go back to the first fennel salad I ever made, with blood oranges, pomegranate seeds and pecorino, for a change. Find the original Batali recipe here.

Une recette que je me trouve a faire beaucoup plus souvent ici, a Londres, tout simplement parce que mon supermarche vend les graines de pommes grenades “hors pomme“, c’est-a-dire les fruits deja egraines, ce qui sauve enormement de temps. C’est une alternative rafraichissante aux habituelles salades vertes d’hiver et je me demande meme si ca n’est pas moins cher – du moins si on egraine ses propres fruits.

Bon, d’accord, elle a l’air un peu pale cette salade mais ne vous faites pas prendre par les images, c’est vraiment excellent, plein de vitamines et une excellente facon de manger vos fruits – enrobes d’huile d’olive, non mais! Et si vous n’etes pas encore convaincus, je n’ajouterai qu’un nom: Mario Batali.

Rectte pour 2 portions.

1 bulbe de fenouil
Jus d’un demi citron
4 c. table d’huile d’olive extra-vierge
2 grosses oranges sanguines – ou pamplemousses, peles a vif et separees en segments
1/2 tasse de graines de pomme grenade (environ une pomme grenade entiere)
Sel et poivre
4 onces (115 g) de fromage pecorino

A l’aide d’une mandoline ou d’un couteau bien tranchant, couper le fenouil en tranche aussi fines que possible, a l’horizontale. Reserver dans un bol avec l’huile d’olive et le jus de citron.

Ajouter les segments d’agrumes et les graines de pomme grenade. Saler, poivrer et diviser dans 2 assiettes. Raper le pecorino en longs rubans (avec un pele-legumes par exemple) sur chaque portion.


Salade de poulet a la thai

Thai Shredded Chicken Salad
A refreshing weeknight salad found in the last Olive magazine. I changed the fish sauce for an even mix of sesame and chili oil and also added some almonds – did not have any peanuts.

Pfouaaaaaaah. Une petite salade que j’ai faite recemment, pendant une de ces semaines comme on en a de plus en plus souvent dans la merveilleuse PME ou on m’emploie. C’etait tout juste apres notre demenagement, ma ligne BT n’etait pas encore en fonction et mon ordi au travail venait de mourir, j’ai tout perdu bref, pas facile le mois de fevrier!

Le demenenagement s’est relativement bien passe, si on tient compte du fait que tous nos meubles sont maintenant au 4e etage d’un vieil edifice du centre de Londres – ie mini escaliers a pic quasi en colimacon. Je dois dire que s’il y a un jour dans ma vie ou je n’ai pas regrette mon Full English Breakfast, c’etait le jour du demenagement!!

D a passe la semaine suivantea festoyer – reseauter qu’ils disent – a droite et a gauche et je me suis consolee dans un magazine livre chez-moi “par erreur” [inserer silence lourd de culpabilite…], le Olive du mois.

Par un beau mercredi soir donc, rentrant du travail a 8h, magazine en poche, je suis passee chez Waitrose acheter les quelques ingredients manquants et me suis fait la salade que voici, une bonne facon de passer ses restes de choux et de carottes hivernales.

Salade de poulet Thai
4 c. table sauce de poisson Thai – j’ai remplace par moitie huile de chili, moitie huile de sesame
jus de 2 limes
1 c. table de cassonnade
1/2 onion rouge emince finement
2 poitrines de poulet cuites et defaites en filaments
1/2 chou blanc, tranche finement
2 petits poivrons thai ou 1 jalapeno
1 bonne poignee de menthe, coupee grossierement
Arachides ou amandes, au gout.

Melanger la sauce de poisson ou les huiles, le jus de lime et la cassonnade, ajouter les onions. Laisser reposer 10 minutes ou plus, pendant que vous preparez le reste des ingredients.

Ajouter le reste des ingredients au melange d’onions, bien melanger et servir saupoudre d’amandes ou d’arachides au gout.