recette

Porc braisé à l’hawaïenne

English speakers: we posted this same recipe on Tag: Wine recently: Tag: Wine >> Hawaian Pork Shoulder Recipe.

Cette recette est-elle véritablement hawaïenne? Peut-être pas au sens traditionnel du terme (amis Québécois, on est très loin de la pizza au jambon et ananas), mais elle nous vient tout de même directement d’un des meilleurs restaurants de l’archipel, le Merriman’s (via Bon Appétit).

Hawaïi ou non, il s’agit d’un excellent moyen de passer un après-midi d’hiver et, je dirais même, d’y ajouter un peu de soleil. Pour être bien tendre, la viande doit mijoter au four pendant un minimum de deux heures mais croyez-moi, ça vaut la peine.

Donne 4 portions

TEMPS DE PRÉPARATION: 1 heure

TEMPS TOTAL: 4 heures

Porc:
  • 2 cuillères à café de graines de fenouil
  • 1 cuillère à soupe de paprika fumé
  • 2 c. à thé de cassonade
  • 1 cuillerée à thé de piment rouge broyé
  • 1  1 / 2 lb  (environ 750 grammes) d’épaule de porc désossée
  • 1 / 4 tasse d’huile végétale
  • 3 tasses de bouillon de poulet sans sel
Pâtes:
  • 350 grammes de cavatelli ou autres pâtes tubulaires (des penne ou des rigatonis, par exemple)
  • 2 c. à soupe de beurre
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 2 tasses de tomates , coupées en dés
  • 8 tasses (225 g) de roquette
  • 1  1 / 4 tasses de fromage de chèvre grossièrement émietté (environ 150g), divisé

Préchauffer le four à 375 ° F.

Mettre les graines de fenouil dans un sac en plastique refermable, fermer le sac et écraser les graines avec un objet lourd (une bouteille de vin ou un rouleau à pâte, dépendemment de vos activités favorites…)

Mélanger les graines de fenouil, le paprika fumé, la cassonade, le chili broyé, 3/4 c. à thé de sel et 1/4 c. à thé de poivre noir dans un petit bol à mélanger.

Placer le porc sur une feuille de papier d’aluminium. Saupoudrer le mélange d’épices sur le porc sans avoir peur de bien presser afin que les épices adhèrent à la viande. Chauffer l’huile dans lune cocotte, à feu moyen-élevé. Ajouter le porc l’y faire revenir de tous les côtés, de 8 à 9 minutes, jusqu’à ce que la viande soit bien dorée.

Ajouter 3 tasses de bouillon et les épices restés sur le papier d’aluminium; porter à ébullition. Couvrir et mettre au four. Laisser mijoter jusqu’à ce que le porc soit très tendre, le tournant toutes les 30 minutes, pour un temps total d’environ 2 heures.

Retirer du four. Découvrir et laisser refroidir 1 heure.

Couper le porc en morceaux d’environ 2cm cubes. À l’aide d’une cuillères, écumer le gras de la sauce puis y remettre les cubes de porc.

Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres mais encore fermes à mordre, en remuant de temps en temps. Égoutter les pâtes. Mettre de côté.

Faire fondre le beurre dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajouter l’ail dans la poêle et cuire 30 secondes. Ajouter les tomates et la roquette et mélanger jusqu’à ce que la roquette flétrisse, 2 à 3 minutes.

Ajouter les pâtes égouttées au mélange tomates-roquette et bien mélanger (1 minute).

Ajouter 1 tasse (100g) de fromage de chèvre émietté dans la poêle et mélanger jusqu’à ce que le fromage ramolisse légèrement, environ 1 minute. Assaisonner au goût.

Transférer les pâtes dans un grand bol. Y ajouter le porc et sa sauce, (quantité à votre discrétion, moi j’en ai laissé pour les sandwiches le lendemain et je ne le regrette pas…).

Au service, saupoudrer du reste de fromage de chèvre et d’une pincée de chili broyé, pour faire joli.

Recette de gazpacho

C’est la saison du gazpacho! Il y a quelque chose dans l’air à New York en août qui me donne envie de me nourrir exclusivement de soupes froides. Légumes, mixette, point.

Ce soir, je me suis attaquée au gazpacho, mon premier depuis des années (il y a quelque chose dans l’air à Londres au mois d’août qui ne donne absolument pas envie de manger de la soupe froide…) et la pesanteur de l’air m’a convaincue d’improviser un peu et d’y aller sans pain, question de rendre la soupe la plus légère possible.

C’est satisfaisant, c’est rafraîchissant et c’est pret en un tournemain. Si vous désirez un peu plus de substance, servez avec un pain à l’ail ou du yaourt nature.

Gazpacho Andaluz
Pour 4 personnes – adapté de The Kitchn

1 1 / 2 à 2 livres de tomates mûres en quartiers
2 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès
1 / 2 tasse d’huile d’olive extra vierge
2 petites gousses d’ail, hachées
Une pincée de cumin en poudre (facultatif)
Une pincée de poivre de cayenne (facultatif)
Sel de bonne qualité
1 concombre de taille moyenne bien ferme, coupé en dés
1 petit poivron rouge, coupé en dés
1 petit poivron vert coupé en dés
1 / 2 petit oignon rouge  haché

1. Dans le bol d’un robot culinaire, mélanger le vinaigre, l’ail haché, le cumin, le poivre de cayenne (si désiré) et le sel. Ajouter la moitié des tomates et mélanger jusqu’à très lisse.

2. Ajouter la moitié des légumes, une généreuse pincée de sel et 1 / 4 tasse d’huile d’olive; jusqu’à consistance lisse. Transférer dans un grand bol et réserver. Répéter l’opération avec un autre lot de légumes et l’huile d’olive.

3. Assaisonnez au goût et voilà!

Photo par ali wade

Salade de scarole à la courge musquée et à l’orge – Roasted Butternut Squash and Escarole Salad

For a while, it felt like escarole was everywhere. So many recipes were mentioning it and yet, it seemed impossible to find in my local grocery stores. I finally got my hands on some and love it. It’s in season from December to April and it is a wonderful base for a winter salad. This nice lunch was quickly put together by reheating the leftovers from Heidi’s Farro and Roasted Butternut Squash recipe and throwing it on a bed of escarole. Salt, pepper, et voilà.

La chicorée scarole est ma dernière obsession du moment. En saison entre décembre et avril (du moins par ici), c’est une excellente alternative aux habituels légumes d’hiver et.

Cette recette m’est venue un peu par hasard, en mélangeant les restes d’une autre salade avec un peu de scarole. Vous trouverez l’originale en anglais, sans scarole, ici.

Salade de scarole à la courge musquée et à l’orge

Donne environ 4 portions

2 tasses d’orge perlé
2 cuillères à café de sel
5 tasses de bouillon maison ou d’eau
3 tasses de courge musquée, coupée en dés d’environ 1cm
1 gros oignon rouge coupé en dés d’environ 1cm
1 cuillère à soupe de thym frais, haché
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
1 tasse de noix grillées
3 cuillères à soupe d’huile de noix (ou plus d’huile d’olive)
1 / 4 tasse de fromage suisse râpé

Chicorée scarole
Préchauffer le four à 375 F (environ 175 C).

Combiner l’orge, le sel et l’eau ou le bouillon dans une grande casserole à fond épais à feu moyen.Couvrir et laisser mijoter, en remuant occasionnellement, jusqu’à ce que l’orge soit tendre, environ 30 minutes (vérifiez les instructions du fabricant). L’orge doit rester ferme et ne pas devenir trop gluant.Retirer du feu, égoutter et mettre de côté.

Pendant ce temps, combiner la courge, l’oignon et le thym avec l’huile d’olive, le vinaigre balsamique et quelques pincées de gros sel dans un plat de cuisson. Bien étaler et mettre au four pendant environ 20 minutes. Secouer la plaque toutes les 5-7 minutes pour vous assurer d’une cuisson uniforme puis retirer du four et laisser refroidir quelques minutes.

Séparer la scarole entre 4 bols. Dans un saladier, combiner l’orge et le mélange de courge avec l’huile. Ajouter le fromage. Assaisonner au goût et servir sur un lit de scarole.