Life at Home

Le Metropolitan Museum of Art, vous connaissez?

2015/01/img_4869-0.jpg

Dix ans! Dix ans a New York, une maitrise en muséologie (chuuuuuut!!) et je n’etais encore jamais allée au Met!!  Et bien j’y ai remédié, et pas a peu près.

Le Met est incroyable. J’irais meme jusqu’a dire qu’il n’a pas grand chose a envier au Louvre! Attention, je ne dis pas qu’une institution est supérieure a l’autre ici, mais le Met m’a impressionnée. C’est énorme et si bien aménagé! Spacieux, lumineux, les foules ne s’y font presque pas sentir… et sa collection!!!  On pourrait y passer des jours a s’émerveiller d’une collection a l’autre. Il faut dire que ce musée herite des collections privées de riches New Yorkais depuis près de 150 ans. Jugez en par vous memes, ils sont sur Instagram et y font des trucs bien intéressants.

Bref, rendez vous service et allez vous perdre dans ce superbe musée. Allez visiter l’aile Anna Wintour pour la mode et les costumes (c’est New York, après tout!), aller vous calmer les sens près du temple de Dendur (un temple égyptien reconstruit dans une énorme verrière, avec vue sur Central Park!) ou allez tout simplement admirer les énormes paysages américains de la collection d’art d’ici. Quant a moi, j’y retournerai bientôt: j’ai compense pour ma longue absence en devenant Amie du musée…

Des projets, des projets

Un bel article sur le site de la radio publique américaine o`u Dennis et moi avons la chance d’être mentionnés comme collaborateurs du merveilleux blogue Eat Boutique.

Si vous lisez l’anglais, jetez-y un coup d’oeil et, surtout, suivez les liens vers notre premier mini-guide, sur Paris. Dites-nous ce que vous en pensez et n’hésitez pas à ajouter vos favoris dans les commentaires, ce n’est que le premier d’une série…

Spotlight: Eat Boutique, Public Radio Kitchen

Rye Restaurant, Brooklyn

J’ai beau en essayer d’autres, Rye reste toujours mon restaurant favori à Brooklyn. Ok, à Williamsburg, du moins. Pourquoi? Pour l’ambiance bistro, mais juste un peu plus feutrée – on dit speakeasy, paraît-il. Le décor y est chaleureux, mais élégant. La carte, elle, est remplie de viandes et poissons locaux. Et que dire des cocktails… ou plutôt du cocktail, puisque je ne m’aventure que rarement au-delà du Old Fashioned, servi sur un seul, immense cube de glace sur le quel le barman dépose une pelure d’orange flambée.

Le moment parfait? Un début de soirée, au bar. On commence avec un Old Fashioned, on continue avec un verre de vin blanc et un plateau d’huîtres, on décide ensuite si on se partage leur superbe sandwich au pain de viande, au bar, ou si on sort remonter vers Metropolitan ou Bedford, pour poursuivre sa soirée avec du barcebecue au fameux Fette Sau, pour un plateau de fromages et charcuteries accompagnées de bières rares chez Spuyten Duyvil ou encore pour un un burger au bar chez DuMont Burger.

Rye Restaurant: 247 S. 1st Street, Brooklyn, NY 11211, (718) 218-8047

Nouveau restaurant – East Village: Goat Town – cuisine locale

Restaurant à essayer: Goat Town.

Photo par Daily Candy New York

Goat Town ouvre cette semaine dans le East Village. Je n’y suis pas encore allée mais considérant les noms qui y sont associés, je l’ai immédiatement mis sur ma liste. En effet, Joel Hough et Nicholas Morgenstern sont des vétérans du mouvement locavore à New York, ayant longtemps travaillé chez Cookshop dans Chelsea et chez General Greene, à Brooklyn.

Excitant? Oh oui. Voici pourquoi:

  • Tout se fait sur place: boucherie, cornichons et fabrication de glace au sous-sol, potager dans le jardin
  • En plus de servir des viandes locales (agneau, canard, porc), le menu regorge de classiques américains: steaks, oeufs farcis, crabe et autres fruits de mers de Long Island: huîtres, moules, etc.
  • Le décor est signé hOmE, un duo barbu basé ici même, à Greenpoint, et qui est derrière quelques uns des plus beaux intérieurs rustico-urbains de New York.

Ce qui m’intrigue vraiment? La liste de cocktails maison, qui devrait mettre l’accent sur le vin… (attention, je sens l’article sur Tag:Wine dès qu’on aura essayé!)

Et pourquoi s’appeler “Chèvreville”? Ça serait, dit-on, l’origine anglo-saxonne du fameux Gotham, autre nom de la ville de New York.

 

Goat Town, 511 E. 5th St., (Ave. A) 212-687-3641

Recette de gazpacho

C’est la saison du gazpacho! Il y a quelque chose dans l’air à New York en août qui me donne envie de me nourrir exclusivement de soupes froides. Légumes, mixette, point.

Ce soir, je me suis attaquée au gazpacho, mon premier depuis des années (il y a quelque chose dans l’air à Londres au mois d’août qui ne donne absolument pas envie de manger de la soupe froide…) et la pesanteur de l’air m’a convaincue d’improviser un peu et d’y aller sans pain, question de rendre la soupe la plus légère possible.

C’est satisfaisant, c’est rafraîchissant et c’est pret en un tournemain. Si vous désirez un peu plus de substance, servez avec un pain à l’ail ou du yaourt nature.

Gazpacho Andaluz
Pour 4 personnes – adapté de The Kitchn

1 1 / 2 à 2 livres de tomates mûres en quartiers
2 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès
1 / 2 tasse d’huile d’olive extra vierge
2 petites gousses d’ail, hachées
Une pincée de cumin en poudre (facultatif)
Une pincée de poivre de cayenne (facultatif)
Sel de bonne qualité
1 concombre de taille moyenne bien ferme, coupé en dés
1 petit poivron rouge, coupé en dés
1 petit poivron vert coupé en dés
1 / 2 petit oignon rouge  haché

1. Dans le bol d’un robot culinaire, mélanger le vinaigre, l’ail haché, le cumin, le poivre de cayenne (si désiré) et le sel. Ajouter la moitié des tomates et mélanger jusqu’à très lisse.

2. Ajouter la moitié des légumes, une généreuse pincée de sel et 1 / 4 tasse d’huile d’olive; jusqu’à consistance lisse. Transférer dans un grand bol et réserver. Répéter l’opération avec un autre lot de légumes et l’huile d’olive.

3. Assaisonnez au goût et voilà!

Photo par ali wade