36 heures et des miettes à Lima – le plan

Au moment où vous lisez ces lignes, nous sommes déjà à Lima mais vous me lirez en différé puisque j’écris ce texte de l’avion, avec une vue sur ce qui me semble être la côte Pacifique tout au sud de la Colombie. Nous atterrirons à Lima dans 90 minutes et je crois bien que nous sommes prêts.

Lima 1 001

On atterrit vers 13h30 et l’hôtel devrait avoir envoé quelqu’un pour nous y accueillir et nous emmner ves le quartier de Barranca, juste à l’est de Miraflores et supposé être le quartier « artiste-bohémien » de Lima.

Au programme cet après-midi : explorer le quartier et ses différentes galeries d’art traditionnel/contemporain local, idéalemnet une balade dans le parc Kennedy de Miraflores si on peut y aller à pied et, encore idéalement, commencer la soirée avec un Pisco Sour dans un café.

Dîner dans notre quartier branché qui, ai-je lu, est rempli de bonnes cevicherias et si on se sent d’humeur, on poursuivra peut-être la soirée dans les bars du quartier. Mais bon, c’est lundi quand même, on verra.

Jour deux, lever tôt – assez de grasses matinées déjà cette semaine, entre Québec, New York et Panama, ça suffit – et promenade dans le centre-ville, dans la zone piétonnière autour de Plaza Mayor. Street food, architecture coloniale marchésà touristes et après-midi soit dans Chinatown, soit dans Miraflores.

Soirée probablement encore une fois dans le quartier, mes envies de haute cuisine pérouvienne refoulées faute de budget (faut être raisonnable dans la vie) (grrrr).

Départ mercredi matin en bus pour Huaraz. On se tape le sentier de Santa Cruz, avec guide et équipement. Ce fût recommandé par différents amis, des grands randonneurs experts aux amateurs du dimanche, alors ça devrait valoir la peine. Ça nous coûte un gros $130 par personne par jour, ce qui est probablemnet le prix de deux repas gastronomiques pour deux mais bon, c’est tout inclus et on risque de manger pas mal de ma nouvelle passion culinaire après le ceviche : les plats de riz et haricots. On fait ce qu’on peut!

About Chloe254

Québécoise à peu près trentenaire qui fait de son mieux pour vivre bilingue, a Brooklyn et ailleurs. Si les bars a vins acceptaient les enfants et les chiens, et si mon chien savait se comporter en public, le monde serait parfait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s