Salade panzanella estivale

Summer Panzanella Salad
They call it Spring, I call it Summer
. Mostly because after eyeing it every so often for over 1 year, summer is when I finally made it but also because I used the tiny asparagus that are more easily found in my London supermarket in summer rather than in the spring. In England in spring, you have all those huge fresh asparagus that I would rather eat alone with a lemony sauce than mixed in with any kind of salad or pasta.

The original is from the alway beautiful Smitten Kitchen and if you’re really into the panzanella thing (or in theme nights), you may want to take a look at this panzanella strawberry dessert on 101 Cookbooks. Next on my radar: the winter version!
Il fallait bien que je sois en Floride, en vacances, pour me remettre à bloguer! C’est qu’il y a quelques chose dans l’air en ce mois d’août mouillé (merci Fay!) qui me donne une de ces envies de panzanella…

La panzanella est une recette de salade à base de pain. C’est typique “italien-rustique-bon marché” et l’idée est d’utiliser ses restes. Dans ce cas-ci, c’est sûr que les asperges ne sont pas toujours données mais pour le reste, ça fait une excellente salade sophistiquée pour pas cher!

C’est une recette que j’avais prise en note il y a plus d’un an, me disant qu’un jour, je la ferai. Ce jour est venu avec la semaine de canicule qu’on a eue à Londres début août (on s’entend, canicule: 25 degrés). Avec D en voyage d’affaires pour la semaine en plus, je me suis gâtée avec cette recette qui l’avait fait rechigner à chaque fois ou j’avais tenté de la sortir (“Si j’ai envie de manger une salade, ça n’est pas pour me bourrer de pain”…ralàlà!). Je dois admettre que les poireaux sont un peu déconcertants, surtout quand on les tranche à la fin et qu’ils sont tous gluants, mais croyez moi, c’est parfait avec les croûtons!

C’est frais, c’est croquant et plein de saveur et les croûtons y donnent un côté bien remplissant et indulgent que les salades n’ont pas toujours. Bref, c’est tout ce qu’il me faudrait pour survivre au soleil et à l’humidité de la Floride.

Aujourd’hui cependant, la mère de D nous fait du pulled pork (aucune idée ce que c’est en français!) pour souper à la place… non mais c’est pour ça qu’on est ici: manger ce qu’on ne mange jamais à Londres!

Devinez qu’est-ce qu’on mange dès notre retour?

La recette est tirée encore une fois du magnifique blogue Smitten Kitchen qui, je crois, l’avais prise dans le New York Times. Ça vaut la peine d’aller voir juste pour ses photos.

Croûtons:
1/4 t huile olive
2 gousses d’ail émincées
6 tasses de pain de la veille, coupé en cubes (avec ou snas croûte, au goût)
6 c.table de parmesan frais râpé
Sel et poivre

Vinaigrette:
1/2 onion rouge émincé
2 c. table de vinaigre de vin blanc
jus d’un demi citron
1/4 t. huile olive
1/2 c. thé moutarde de Dijon

Salade:
4 gros poireaux
2 c. thé sel
1 lb. asperges
1 boîte de fèves blanches, rinsées et égouttées (environ 1 tasse, 1 tasse et demie)

Pré-chauffer le four à 400F (200C)

Dans un grand bol, mélanger les cubes de pain avec l’ail, l’huile d’olive, le parmesan, le sel et le poivre. Bien enrober et déposer sur une plaque de cuisson. Cuire au four jusqu’à ce que les croûtons soient dorés mais encore moelleux à l’intérieur, environ 10 à 15 minutes (secouer la tôle 1 ou 2 fois pour retourner les croûtons). Sortir du four et réserver.

Dans un petit bol, mélanger l’onion rouge avec le vinaigre et le jus de citron. Laisser reposer pendant quelques minutes (3-5 minutes) puis ajouter l’huile et la moutarde. Résesrver.

Préparer les poireaux: couper la tête et les racines. Trancher les poireaux sur la longueur en commençant par la tête et en arrêtant à environ 4 centimètres de la base de façon à ce qu’ils restent en un morceau. Bien rinser à l’eau froide (il y a souvent du sable entre les feuilles) et couvrir d’eau froide dans un grand chaudron. Bien saler et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser les poireaux mijoter jusqu’à ce qu’ils soient tendres, de 15 à 20 minutes max.

À l’aide de pinces ou d’une cuillère à trous, transférer les poireaux vers un bol d’eau froide afin de stopper la cuisson. Déposer ensuite sur un linge de cuisine ou sur des essuie-tout afin d’absorber l’eau. Bien essorer.

Parer les asperges (je ne les ai pas pelées mais elles étaient très minces) et les cuire dans le même chaudron que les poireaux – remettre l’eau à ébullition et cuire 2 minutes pour des asperges minces, 4 si elles sont grosses. Rinser les asperges cuites à l’eau et essorer.

Couper les asperges et les poireaux en morceaux de 2 centimètres. Vous aurez besoin d’un couteau bien coupant car les poireaux seront plutôt gluants, mais ça va comme ça.

Danns un saladier, mélanger les asperges, les poireaux, les fèves blanches et les croûtons. Ajouter la vinaigrette, bien mélanger et servir.

Donne 4 portions.

About Chloe254

Québécoise à peu près trentenaire qui fait de son mieux pour vivre bilingue, a Brooklyn et ailleurs. Si les bars a vins acceptaient les enfants et les chiens, et si mon chien savait se comporter en public, le monde serait parfait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s