Bruges

Bruges, en français cette fois-ci!

J’ai vraiment aimé Bruges. Oui, il y a beaucoup de touristes, on s’entend, si vous cherchez l’expérience authentique et le dépaysement complet, ça n’est probablemtn pas l’idéal, mais pour un weekend tranquille ou vous pouvez vous perdre dans une ville féérique sans avoir peur de… et bien de vraiment vous perdre pour vrai (la ville est entourée de canaux alors il suffit de ne pas traverser!), une ville ou on peut tout voir sans même avoir de plan ni d’horaire, bien boire et bien manger dans des endroits qui semblent faire partie d’un autre monde ou le temps n’existe pas, Bruges est pour vous. Mais attention, il faut y passer la nuit. Trop de gens y vont pour un après-midi seulement et vraiment, ça ne vous donne pas la chance de vous égarer ou de voir autre chose que la Grand Place et les chocolateries. De plus, Bruges la nuit, quand tous les touristes sont partis, c’est encore plus magique.

Soleil, bière et vélo sont vraiment les trois mots qui résument nos 3 jours à Bruges. Trois jours de farniente à prendre avantage du soleil qui nous manque tant en Angleterre.


Notre endroit favori à Bruges est sans aucun doute le Poatersgat, un café bar sous-terrain situé sur Vlamingstraat, juste assez loin de la Grand Place pour que les touristes ne s’y aventurent pas – environ 4 minutes de marche! Le choix de bières a de quoi vous tenir occupés pendant une bonne soirée et en plus du menu habituel, ils ont toujours quelques bières de saison. Pour ce qui est de manger, nous n’avons essayé que l’assiette de viandes et fromages et… je préfère les frites de la Grand Place! Mais Poatersgat c’est surtout l’atmosphère; ce grand sous-sol tout gris avec un long bar, des tables et chaises très simples en bois et décoré avec du houblon et des vignes en plastique, les employés qui peuvent vous conseiller sur les bières disponibles, l’ambiance tranquille sans touristes, ça change du côté disneyesque de Bruges et ça donne l’impression d’être dans un univers parallèle ou le temps n’existe pas.

Nous avons choisi ce qui est sans aucun doute le meilleur Bed and Breakfast à Bruges. Située juste à l’extérieur de la vieille ville – ce qui permet de voir autre chose – la maison de Marjan Degraeve est superbe. Notre chambre était hyper spacieuse avec de grandes fenêtres donnant sur le parc qui longe le canal et comprenait un mini-frigo, une cafetière, un lavabo, une table et même une télé (devinez qui en a profité pour s’endormir devant à tous les soirs, même quand on rentrait à 2 heures?). Je vous le dis, c’était une version low-key du Colonnade à Boston!* Les propriétaires sont eux mêmes prdicteurs de vin de pomme et brassent aussi leur propre bière par simple plaisir. Marjan est sympathique et très serviable, elle nous a recommandé de très bons restaurants et nous a même fourni une carte pour une balade en vélo (elle loue des vélos pour 6 euros par jour!). Avis à ceux qui, comme nous, ont eût quelques expériences traumatisantes auparavant, elle est très loin du propriétaire de bed and breakfast envahissant qui parle sans arrêt et ne vous laisse aucune intimité. Au contraire, nous ne l’avons presque pas vue après notre premier matin, ce qui nous a aidé à nous sentir chez-nous, c’était parfait pour nous.

Les frites! Oubliez Bruxelles, les kisoques à patates frites de la Grand Place de Bruges sont de loin les meilleurs – et oh oui, avec mayo à l’ail mes amis, c’est de toute beauté! Dorées, croquantes et disponibles à toute heure du jour et de la nuit (ils ferment vers 2-3h je crois).

Pour prendre du soleil, j’ai vraiment adoré les terrasses sur la place Jan Van Eyck. Non, on n’y trouve pas beaucoup de résidents de Bruges mais c’est une place plus tranquille que les autres et le soleil de fin d’après-midi y est tout simplement parfait.

Mais il ne faut pas oublir le vélo. Pour nous, arrivant directement de 6 mois au 4e étage d’un mini appartement sur une artère grise et bruyante d’une énorme ville encore plus grise et bruyante, cette journée en vélo dans la campagne belge a été tout-à-fait thérapeuthique! Encore une fois, pas de carte, aucun plan, tout ce qu’on sait c’est qu’on peut longer le canal qui va de Bruges à la Hollande en passant par Damme. Marjan nous explique que nous pouvons aussi quitter la piste cyclable pour couper à travers la campagne sans aucun risque de nous perdre. “Toutes les routes vont vous mener soit au canal, soit sur la route vers Damme.” À la permière occasion, nous avons donc quitté la route principale (en fait, c’est plutôt que j’ai mal négocié un rond-point à la sortie de la ville…) pour nous retrouver dans une allée bordée de peupliers, au mileux des champs. Soleil, brise légère, animaux de ferme… nous avons abouti à Damme environ une heure plus tard, pris un long dîner au bord du canal (si c’était à refaire, j’emmènerais un pique-nique, Damme est minuscule et hyper chère) et avons ensuite longé ce cher canal jusqu’à Bruges.

De retour sur Bruges, nous avons aussi profité des vélos pour explorer le nord de la ville: tranquille, aucun touriste et, encore une fois, merveilleux sous le soleil de fin d’après-midi. C’est vraiment super de pouvoir explorer sans carte et sans risquer de se perdre.

Nous n’avons pas trouvé de restaurant qui nous ait vraiment impressioné à Bruges. On y mange très bien mais tout simplement, pas nécessairement mieux qu’ailleurs. Marjan a recommadé de bon endroits, souvent beaucoup moins chers et meilleurs que les restos touristiques habituels, mais rien que nous ne pourrions pas retrouver chez-nous. Il faut noter que nous ne voulions pas trop dépenser non plus. Tom’s Diner est impressionnant pour la cuisine ouverte ou on peut admirer Tom lui-même qui réussit à préparer 20-25 couverts à lui seul à tous les soirs. C’est très bon et différent de ce que l’on peut trouver ailleurs à Bruges, beaucoup de poisson et autres produits frais préparés dans un style contemporain mais quand même similaire à ce que nous pouvons retrouver à Londres, bien honnêtement.

Nous sommes restés 2 jours et 2 nuits à Bruges et j’yretournerais encore. Non, ça n’est pas l’escapade culinaire ou culturelle de l’année mais c’est la ville parfaite pour décrocher et oublier ses responsabilités le temp d’un week-end. Et pour les restos… frites, chocolat et bières est un menu qui me convient parfaitement!

http://www.bedandbreakfastmarjandegraeve.be
http://www.tomsdiner.be/
*Je suis allée à Boston pour le travail récemment et ai logé au Colonnade dans Back Bay ou nous nous sommes tous extasiés devant les cafetières personelles, les télés LCV, le grand lit et les immenses fenêtres… comme chez Marjan!

About Chloe254

Québécoise à peu près trentenaire qui fait de son mieux pour vivre bilingue, a Brooklyn et ailleurs. Si les bars a vins acceptaient les enfants et les chiens, et si mon chien savait se comporter en public, le monde serait parfait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s