IMG_5741

Un long weekend a la Nouvelle Orelans ou comment nous avons sauve notre anniversaire de mariage

Une semaine, urbaine, a manger et a boire DEHORS, au grand air. Une semaine a se guérir la peau sèche et a se promener nu pieds, une semaine sans grelotter en sortant de la douche… tentant, non? Et si cette semaine urbaine, on la faisait dans un endroit avec un minimum de décalage horaire, question de protéger le sommeil de bebe (et du coup, nos niveau d’énergie!) et un vol direct?

Non, je n’ai pas dit Miami. Plus exotique encore… Oui: La Nouvelle Orleans! Je n’y etais jamais allée, mais en regardant mes notes, j’ai passe des heures cet hiver a y imaginer un séjour en famille entre notre weekend de débauche a Washington (beaucoup trop chaud, beaucoup trop d’alcool, tellement de sommeil et meme une piscine!) et celui passe a marcher tranquillement a travers Savannah le printemps dernier.

Et voila que notre souhait est exauce… mais pour un quatre jours en amoureux, sans bebe! En fait c’etait pour celebrer notre 10e anniversaire de mariage. Les prix des vols pour la Nouvelle-Orleans nous avaient fait changer nos plans et nous avions bien hate de nous envoler pour Charleston pour un quatre jours a se reposer et a bien manger… jusqu’a ce que, a la veille du depart, notre vol soit annule! Un appel a la compagnie aerienne plus tard, nous nous envolions pour la Nouvelle Orleans sans frais additionels, mais aussi sans plans et sans reservations.

Une nuit sans sommeil et un vol avec wifi plus tard, la boulimique de listes que je suis est arrivee a destination avec toute une serie de bonnes adresses, une liste qui s’est allongee au fil de nos arrets dans les bars de la ville afin d’inclure les recommandations de tous les barmens et serveurs que nous avons rencontres.

La liste viendra une fois organisee, mais d’ici la, voici quelques photos de notre ete avant le printemps…

IMG_5757 IMG_5770 IMG_5707-0 IMG_5741 IMG_5674 IMG_5763 IMG_5701  IMG_5696IMG_5740-1IMG_5645

Miami, j’ai hate

photo(15)Dans moins d’une semaine, nous serons en Floride, question d’échapper a l’hiver pour quelques jours. Bien que nous serons plus au nord, on espère bien pouvoir prendre la route et aller passer une petite journée ou, qui sait, peut-être même un petit 24 heures, a Miami.

Pourquoi Miami? Pas pour le néon, le bronzage et le kitsch a la Miami Vice, non. Pas non plus pour le festival d’art contemporain Art Basel, qui s’est termine récemment mais plus pour ceci…

Panther Coffee - Je rêve de Panther Coffee depuis si longtemps. C’est une brulerie située dans le quartier hipster de Wynwood, et je ne me peux plus de trouver un oasis d’esprit indépendant dans la mer de chaines nationales et autres plats congelés qu’est la Floride. Surtout pour le café: c’est si difficile de trouver de bons cafés indépendants dans les destinations vacances de masse! Ces cafés existent, il faut juste faire l’effort de les chercher. L’an dernier, nous avons bien réussi a dénicher quelques trésors (un cafe australien a St. Augustine, un Italien tout droit sorti de Brooklyn a Daytona, et une petite merveille toute droit sortie de Pinterest a Stuart, ou nous retournerons bientôt). Mais Panther, c’est le vrai de vrai: hipster, local, dans un quartier autrefois industriel rempli d’art public, de graffitis et de galeries d’art… Bref, South South Brooklyn. Je sors mon short en jean, mes lunettes de hipster, mon rouge a lèvres rouge et mes sandales en macramé et je vous en redonne des nouvelles!

Cocktails au Broken Shaker - Pour l’atmosphère plus terre-a-terre que dans les bars de Miami Beach et pour leur nomination pour un prix James Beard. Situe dans une auberge de jeunesse, on pourra y observer les personnages, se rappeler 2009 (lien vers post) et qui sait, peut-être même se laisser tenter par une discussion sur un nouveau projet pour 2015… Oh et aussi parce que… est-ce que quelqu’un a dit “herbes de notre jardin”??!!

Yardbird - Parce que la cuisine du Sud est probablement ma cuisine favorite ces temps-ci, et Yardbird semble le faire avec une belle touche de créativité et de personnalité. Gaufres et poulet frit? Avec une touche de melon d’eau. Tomates? Locales. Poisson? Crevettes? Local, locales. Tomme? DE LA FLORIDE!! Si, en plus, ils me servent du café de chez Panther…

Due South Brewing Company - Une microbrasserie toute neuve, situee a Boynton Beach, entre West Palm Beach et Fort Lauderdale. Attention, la Floride n’est pas le Québec (ou la Nouvelle-Angleterre, ou la Californie, ou le Colorado…). Les microbrasseries s’y font rares. Tres rares. Mais Due South semble, du moins sur papier, être la pour résoudre ce problème. Bière locale ET intéressante: IPAs, une Florida Pale Ale brassée “spécialement pour le climat de la Floride”, une saison “du sud” brassée avec des épices des Caraïbes et des porters et des stouts tous plus intéressants les uns que les autres.

J’ai hâte.

Pour plus de détails et d’images de Panther Coffee et du Broken Shaker, allez voir le billet de La Globe-croqueuse sur Miami, parut l’hiver dernier → Welcome to “My” ami, Bienvenido a Miami

Pour une visite culinaire de Miami, c’est chez La cuisine a quatre mains et leur Extravagante Miami que ça se passe (le billet date de 2013 mais est encore courant).

Pour la bière, c’est chez Les Coureurs des boires que ça se passe, avec plus de details sur Due South et quelques autres brasseries de la region — Une bouffée d’air frais dans le sud de la Floride

Vols a partir des Etats-Unis: ma recommandation

Pour des vols a partir de New York, JetBlue a toujours livre d'excellents prix et un service hors pair, même avec bébé.

Pour des vols a partir de New York, JetBlue a toujours livre d’excellents prix et un service hors pair, même avec bébé.

Jet Blue. C’est une compagnie aérienne américaine, basée a New York et crée il y a une dizaine d’années. Si vous voulez mon avis, ce sont les plus gentils, les plus modernes et donc les plus faciles d’approche de toutes les compagnies aériennes aux États-Unis. Leurs sièges sont plus spacieux (par environ 2 centimètres quand même, ne nous emballons pas trop), leur service est presque toujours souriant, les enfants y sont toujours bien accueillis (et gratuits en bas de 2 ans) et leur café est probablement un des plus potables de l’industrie. Mais surtout: ils ont de nombreux vols de l’aéroport LaGuardia qui, bien qu’il soit atroce (a-tro-ce. Je vous aurez prévenus), est tellement, tellement pratique vu sa localisation tout près de Manhattan (a peine a dix minutes du Midtown tunnel, moins de $35 en taxi si vous vous trouvez dans l’est de Manhattan). Jet Blue vole surtout aux États-Unis ainsi qu’aux Caraïbes,incluant quelques destinations en Colombie (helloooo, Cartagena!)

Si vous prévoyez un voyage aux États-Unis cette année, j’ai deux conseils pour vous: premièrement, inscrivez-vous a leur liste courriel: leurs soldes sont fréquents et si vos dates sont flexibles, vous pourriez facilement vous rendre a Savannah, Charleston, Orlando ou même Porto Rico pour moins de $200. Deuxièmement, si vous avez le temps, jouez un peu avec leur moteur de recherche. On peut y comparer les dates et les heures pour une destination choisie. Si vous prenez de bonnes notes et que votre destination est flexible, vous pouvez ainsi facilement trouver d’excellents prix. Il y a quelques mois par exemple, j’ai passe quelques heures a comparer les vols vers les Caraïbes pour la semaine de Thanksgiving. La date exacte m’important peu, tout comme la destination (sable, soleil, chaleur, rien de plus). En fouillant un peu, j’ai donc réussi a nous trouver un vol vers Aruba (4.5 heures de vol) pour moins de $350 par personne grâce a un départ avant le weekend et un retour le jour de Thanksgiving.

Bref, allez jeter un coup d’oeil, ça vaut la peine.

P.S. Ça reste quand même une compagnie aérienne, et ça reste aussi la classe économique, on s’entend qu’ils ne sont pas parfaits, mais leur service a la clientèle les rends plus sympas.

Le Metropolitan Museum of Art, vous connaissez?

2015/01/img_4869-0.jpg

Dix ans! Dix ans a New York, une maitrise en muséologie (chuuuuuut!!) et je n’etais encore jamais allée au Met!!  Et bien j’y ai remédié, et pas a peu près.

Le Met est incroyable. J’irais meme jusqu’a dire qu’il n’a pas grand chose a envier au Louvre! Attention, je ne dis pas qu’une institution est supérieure a l’autre ici, mais le Met m’a impressionnée. C’est énorme et si bien aménagé! Spacieux, lumineux, les foules ne s’y font presque pas sentir… et sa collection!!!  On pourrait y passer des jours a s’émerveiller d’une collection a l’autre. Il faut dire que ce musée herite des collections privées de riches New Yorkais depuis près de 150 ans. Jugez en par vous memes, ils sont sur Instagram et y font des trucs bien intéressants.

Bref, rendez vous service et allez vous perdre dans ce superbe musée. Allez visiter l’aile Anna Wintour pour la mode et les costumes (c’est New York, après tout!), aller vous calmer les sens près du temple de Dendur (un temple égyptien reconstruit dans une énorme verrière, avec vue sur Central Park!) ou allez tout simplement admirer les énormes paysages américains de la collection d’art d’ici. Quant a moi, j’y retournerai bientôt: j’ai compense pour ma longue absence en devenant Amie du musée…

Et si je m’y remettais?

Manhattan sous le brouillard, vue de mon parc samedi d

Manhattan sous le brouillard, vue de mon parc, samedi dernier.

Deux ans! Deux ans depuis mon dernier post!

Deux ans, même chien, même quartier, même boulot. Humph. Ça n’a tant changé, finalement. Sauf pour un détail… UN BÉBÉ!! Oh et j’écoute de la musique country. Beaucoup [ndlr: après un mois je peux ajouter que ca se produit de de moins en mois, ca me passera peut-être ].

Une autre chose qui n’a pas changé: on voyage. Beaucoup. Cette année, avec (malgré?) bébé, on s’est offert la Caroline du Nord, la Virginie et leurs montagnes (et le barbecue!!! et le cafe!! et le poulet frit!!), Savannah, Montreal, Denver, la Riviera maya au Mexique, le Bas du fleuve au Quebec, Washington et tout récemment, Aruba! Pas mal, quand même.

Et si je me remettais au blogue? En français, voyages, avec peut-être un penchant famille et chien?? C’est tentant…

Le meilleur de San Juan, Porto Rico

En octobre, nous nous sommes offert un weekend éclair à Porto Rico. Trois jours a San Juan, qui, finalement, sont devenus deux jours à cause d’un retour précipité par Sandy.

C’est comment, Porto Rico? C’est magique. Un dépaysement qui charme sans stresser, parfait pour une visite éclair entre deux semaines stressantes au boulot. Voici mes highlights.

Bar El Farolito - 277 Calle Sol

Arrivez tôt pour obtenir un siège au bar, et restez-y aussi longtemps que vous le pourrez, à siroter du rum (comme partout en ville, on vous recommandera un run d’Amérique centrale plutôt qu’un rum local, qui est soit-disant de moins bonne qualité à cause du climat et des réglementations sanitaires…) et à discuter musique  avec le barman proprio et sa clientèle de jeunes barmans et musiciens locaux. Un must.

Bar El Batey - Calle de Cristo 101

Pour une bière de fin d’après-midi, installez-vous au bar, le dos en plein soleil, et observez les touristes éméchés qui s’arrêtant dans ce classique du circuit touristique, qui n’a pourtant rien perdu de son authenticité. Commandez une Medalla et discutez avec les réguliers, tout en pariant avec le barman sur les différentes intrigues se jouant sous vos yeux.

Mofongo au Bebo's Cafe de San Juan

Mofongo au Bebo’s Cafe de San Juan

Bebo’s Cafe – 1600 Calle Loíza

Dans Condado/Ocean Park. Restaurant traditionnel ou goûter à la cuisine locale. Un mot: Mofongo.

Verde Mesa – 107 Calle Tetuan

Un trésor caché dans le Vieux San Juan.Verde Mesa mets l’accent sur la cuisine locale, bio, et de saison, des cocktails aux desserts. Les cocktails sont absoluments surprenants et délicieux, et la salade de riz maison l’est tout autant. Il faut y arriver tôt ou, encore mieux, faire une réservation.

Vue de la Beach House du Gallery Inn, San Juan, Porto Rico

Vue de la Beach House du Gallery Inn, San Juan, Porto Rico

La Beach House de l’auberge Gallery Inn

L’auberge est un endroit fascinant en soi: un manoir colonial rempli de chambres secrètes et d’escaliers en colimaçon, avec quelques perroquets et autres oiseaux tropicaux pour l’ambiance. Mais qu’est-ce qui, selon nous, vaut vraiment le détour? C’est sans aucune doute la Beach House, une vieille cabane en bois suspendue au bord de la mer et située à quelques pas de l’hôtel que les propriétaires ont récemment achetée et retapée, pour le plaisir des vacanciers en quête d’un peu de tranquilité et d’un point de vue différent sur San Juan. Servez-vous une bière, accoudez-vous à la rampe et regardez le soleil se coucher sur l’océan.

 

 

Déjà un an?

Ooooh là là, déjà près d’un an depuis que j’ai écrit!!

Ça n’est pas que j’ai complètement délaissé l’Internet, non, mais plutôt que j’ai trouvé d’autres passe-temps plus rapides, et plus appropriés à mon mode de vie (lire “à mon iphone” et “à mon manque de temps pour me concentrer plus de 10 minutes sur quoi que ce soit”).

J’essaie dà nouveau de ramener ce blogue à la vie parce que je vous aime et que vous me manquez, mais aussi parce que ça me fait du bien d’écrire en français à l’occasion.

Je vous donne par contre mes autres adresses, questions de vous prouver que je ne mens pas:

  • Mon quotidien en visuel sur Instagram (un heureux mélange d’anglais et de français, comme ma vie)
  • Mon quotidien en version un peu plus stylisée sur Hipchester, mon blogue tumblr (en anglais quand il y a texte)
  • Ce que je cuisine, tel qu’observé par le nouveau membre de la famille Mathieu-Phillips, aussi sur tumblr: Brian Wilson’s Kitchen (en anglais)

À bientôt!

Porc braisé à l’hawaïenne

English speakers: we posted this same recipe on Tag: Wine recently: Tag: Wine >> Hawaian Pork Shoulder Recipe.

Cette recette est-elle véritablement hawaïenne? Peut-être pas au sens traditionnel du terme (amis Québécois, on est très loin de la pizza au jambon et ananas), mais elle nous vient tout de même directement d’un des meilleurs restaurants de l’archipel, le Merriman’s (via Bon Appétit).

Hawaïi ou non, il s’agit d’un excellent moyen de passer un après-midi d’hiver et, je dirais même, d’y ajouter un peu de soleil. Pour être bien tendre, la viande doit mijoter au four pendant un minimum de deux heures mais croyez-moi, ça vaut la peine.

Donne 4 portions

TEMPS DE PRÉPARATION: 1 heure

TEMPS TOTAL: 4 heures

Porc:
  • 2 cuillères à café de graines de fenouil
  • 1 cuillère à soupe de paprika fumé
  • 2 c. à thé de cassonade
  • 1 cuillerée à thé de piment rouge broyé
  • 1  1 / 2 lb  (environ 750 grammes) d’épaule de porc désossée
  • 1 / 4 tasse d’huile végétale
  • 3 tasses de bouillon de poulet sans sel
Pâtes:
  • 350 grammes de cavatelli ou autres pâtes tubulaires (des penne ou des rigatonis, par exemple)
  • 2 c. à soupe de beurre
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 2 tasses de tomates , coupées en dés
  • 8 tasses (225 g) de roquette
  • 1  1 / 4 tasses de fromage de chèvre grossièrement émietté (environ 150g), divisé

Préchauffer le four à 375 ° F.

Mettre les graines de fenouil dans un sac en plastique refermable, fermer le sac et écraser les graines avec un objet lourd (une bouteille de vin ou un rouleau à pâte, dépendemment de vos activités favorites…)

Mélanger les graines de fenouil, le paprika fumé, la cassonade, le chili broyé, 3/4 c. à thé de sel et 1/4 c. à thé de poivre noir dans un petit bol à mélanger.

Placer le porc sur une feuille de papier d’aluminium. Saupoudrer le mélange d’épices sur le porc sans avoir peur de bien presser afin que les épices adhèrent à la viande. Chauffer l’huile dans lune cocotte, à feu moyen-élevé. Ajouter le porc l’y faire revenir de tous les côtés, de 8 à 9 minutes, jusqu’à ce que la viande soit bien dorée.

Ajouter 3 tasses de bouillon et les épices restés sur le papier d’aluminium; porter à ébullition. Couvrir et mettre au four. Laisser mijoter jusqu’à ce que le porc soit très tendre, le tournant toutes les 30 minutes, pour un temps total d’environ 2 heures.

Retirer du four. Découvrir et laisser refroidir 1 heure.

Couper le porc en morceaux d’environ 2cm cubes. À l’aide d’une cuillères, écumer le gras de la sauce puis y remettre les cubes de porc.

Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres mais encore fermes à mordre, en remuant de temps en temps. Égoutter les pâtes. Mettre de côté.

Faire fondre le beurre dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajouter l’ail dans la poêle et cuire 30 secondes. Ajouter les tomates et la roquette et mélanger jusqu’à ce que la roquette flétrisse, 2 à 3 minutes.

Ajouter les pâtes égouttées au mélange tomates-roquette et bien mélanger (1 minute).

Ajouter 1 tasse (100g) de fromage de chèvre émietté dans la poêle et mélanger jusqu’à ce que le fromage ramolisse légèrement, environ 1 minute. Assaisonner au goût.

Transférer les pâtes dans un grand bol. Y ajouter le porc et sa sauce, (quantité à votre discrétion, moi j’en ai laissé pour les sandwiches le lendemain et je ne le regrette pas…).

Au service, saupoudrer du reste de fromage de chèvre et d’une pincée de chili broyé, pour faire joli.